Dans la vie d’une féministe musulmane

16 Jan

p011-2_198042_large

L’islam et le féminisme sont-ils compatibles ? Peut-on concilier hijab et liberté d’expression ? Le féminisme est-il une importation occidentale contraire aux « valeurs » orientales? C’est sous le mot-dièse #LifeOfAMuslimFeminist (La vie d’une féministe musulmane, en français), que des centaines d’internautes musulmanes des quatre coins du monde se sont unies pour exprimer leurs idées et idéologies. Lancé vendredi dernier par une jeune étudiante en économie à l’Université de Manchester, #LifeOfAMuslimFeminist est passé d’un simple tweet à un vrai défouloir en ligne, en l’espace de quelques minutes.

Dans son tweet, Nour al-Aïn Chahed (@YxxngHippie) déplore la situation des musulmanes qui, selon elle, sont prises entre le marteau des féministes occidentales et l’enclume des islamistes : « Les féministes blanches veulent vous arracher le voile et vous « libérer » et les islamistes vous disent que vous n’avez pas besoin du féminisme », écrit la jeune Britannique. « On nous dit que le féminisme est propre aux « femmes occidentales » rebelles qui veulent remplacer mari et enfants par une carrière professionnelle », poursuit-elle dans un autre tweet. « L’islam respecte les droits des femmes, mais je ne peux pas ignorer le niveau de sexisme présent dans ma culture qui préfère l’homme à la femme », ajoute-t-elle enfin.

Retwittés plusieurs dizaines de fois, ses messages provoquent un flux de commentaires de la part d’internautes se présentant comme musulmanes et féministes à la fois. Un véritable plongon dans la vie (et la tête) de ces féministes d’un nouveau genre :

 

« Nous sommes traitées comme des citoyennes de seconde zone par les hommes musulmans, alors que l’islam élève le statut des femmes. »

« La vie d’une féministe musulmane c’est passer son temps à expliquer qu’être musulmane et féministe à la fois n’est pas un oxymoron. »

« Accepter l’idée, qu’une fois voilée, tous les péchés que tu commettras seront AMPLIFIÉS. »

« Ils me disent toujours que je ne me marierai jamais si je reste aussi franche, comme si le mariage était ma seule ambition. »

« Les féministes occidentales pensent que je ne suis pas une vraie musulmane parce que je ne porte pas le voile. Ils sont pratiquement en train d’effacer mon identité. »

Cette campagne coïncide avec la publication d’une étude menée dans sept pays arabes ou musulmans (Tunisie, Égypte, Irak, Liban, Arabie saoudite, Turquie et Pakistan) démontrant qu’une majorité de l’opinion publique considère le port du voile comme la tenue la plus appropriée pour les femmes. Seul le Liban fait exception avec près de la moitié des sondés qui affirment qu’il est approprié pour une femme de sortir en public la tête entièrement nue. En Arabie saoudite, 74 % des personnes interrogées se sont prononcées en faveur d’une tenue couvrant la femme de la tête aux pieds.
Dans la même étude, réalisée par l’Institut pour les recherches sociales de l’Université du Michigan, il apparaît que 50 % des Libanais, Turcs et Tunisiens pensent que les femmes sont libres de choisir leur tenue, alors qu’ils ne sont que 14 % à penser la même chose en Égypte.
Enfin, 69 % des personnes interrogées se sont prononcées contre la polygamie, mais 80 % se disent pour l’obéissance totale de la femme à son mari.

Le chemin, semble-t-il, est encore long pour les femmes de la région…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :