Le marine, la femme voilée… et le ronflement

6 Nov

enhanced-buzz-6876-1381512326-18

Rien de tel qu’une image-choc pour réussir son coup de pub. L’image en question est celle d’un jeune marine américain enlaçant une femme voilée jusqu’aux yeux avec pour slogan : Be Together (Être ensemble, en français). La pub, placardée sur des panneaux géants à Los Angeles (l’une des villes les plus libérales des États-Unis), n’est pas l’œuvre du gouvernement américain ou de l’US Navy, mais d’une compagnie américaine spécialisée dans la production de remèdes… antironflement.

Et comme toute bonne campagne médiatique de nos temps modernes, celle de SnoreStop a également été lancée en grande pompe sur les réseaux sociaux, avec un hashtag sur Twitter (#BeTogether) et une page sur Facebook. Devenue virale en l’espace de quelques jours, la campagne a déclenché une vague de réactions mitigées de la part des internautes, notamment américains.

« Les musulmans n’ont le droit de poser avec un soldat américain que lorsqu’ils commenceront à défendre notre pays », écrit Sue DeBord, sur la page Facebook de SnoreStop. « Je ne vais plus acheter votre produit, jure pour sa part Chuck Martz. Je suis personnellement irrité par cette pancarte, pas parce qu’elle montre un soldat américain avec une femme voilée, mais parce que votre compagnie utilise cette image pour un coup de pub. Vous venez de perdre un client à vie. (Votre campagne) est de très mauvais goût. »

snorestop

« Avez-vous perdu la raison?!!?!? réagit de son côté Rebecca Toomey. Savez-vous combien les soldats atteints de PTSD (syndrome de stress post-traumatique) souffrent au quotidien ?!?!? Tout le progrès accompli par mon mari et les autres vétérans sera réduit à néant à cause de l’impact qu’aura cette publicité sur leur état psychique ! »
Selon des chiffres officiels de l’armée américaine, 20 à 30 % des soldats de retour d’Irak ou d’Afghanistan souffrent de troubles post-traumatiques. Le syndrome serait à l’origine de nombreux suicides d’anciens combattants. Selon le Pentagone, 309 soldats se sont donné la mort en 2010, contre 267 en 2008.

Mais paradoxalement, côté musulman, les réactions étaient plus ou moins favorables à cette campagne. Dans un entretien avec la chaîne panarabe al-Arabiya, le porte-parole du Conseil des relations américano-islamiques (CARE) a affirmé que son organisation voit la campagne d’un œil « plutôt positif ». « Je crois que cette image vise surtout à susciter un débat sur les questions raciales, religieuses et ethniques aux États-Unis », a-t-il dit.

« Nous avons voulu montrer un couple qu’on ne voit pas normalement dans les publicités », a pour sa part expliqué la porte-parole de SnoreStop, Melody Devemark, à la chaîne de télévision CBS. « Les gens pensent que nous abusons de l’image des militaires, mais je crois qu’ils ne sont pas conscients qu’il existe bel et bien des couples comme celui qui apparaît dans notre pub », ajoute-t-elle.

La compagnie américaine a par ailleurs diffusé une vidéo montrant les coulisses de la séance photo de la pub controversée. Sur cette vidéo, l’actrice Lexy Panterra, qui pose avec un niqab, raconte qu’elle a grandi dans une famille multiculturelle, son père étant iranien et son beau-père d’origine africaine.
Le soldat-acteur Paul Evans explique quant à lui qu’en tant que militaire, sa mission est de défendre la liberté et l’égalité. « Chacun doit avoir le droit d’être avec la personne qu’il désire, dit-il. C’est ce qui compte finalement. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :