Ces voix qui disent « non » à la guerre en Syrie

28 Août

830045_1549806851

Pétitions, appels à manifester, rouspétage en ligne… Alors que se dessinent les prémices d’une intervention militaire occidentale contre la Syrie, plusieurs internautes américains, britanniques et français se mobilisent pour exprimer leur refus de la guerre. « Dangereuse », « illégitime », « coûteuse », les « pacifistes » occidentaux ont multiplié les raisons pour expliquer leur rejet de cette intervention, qui, selon les médias américains, pourrait commencer « dès jeudi » et durera trois jours.

Aux États-Unis, une pétition contre la guerre s’adressant au président Barack Obama et aux membres du Congrès a recueilli près de 8 000 signatures en moins d’un mois. « Vous ne pouvez pas éteindre un feu en versant de l’essence à côté, écrivent les activistes dans leur lettre. Il n’existe pas de solutions militaires en Syrie (…), plus de civils seront tués. » « Il est plus facile d’envoyer des avions, des bombes et des missiles que de les retirer, surtout si un avion est abattu ou si un pilote est capturé », poursuivent-ils, tout en appelant à la tenue de la conférence internationale sur la Syrie à Genève.

Selon un sondage Reuters/Ipsos, quelque 60 % des Américains se disent hostiles à une intervention des États-Unis en Syrie même si les allégations d’attaque chimique par le régime de Damas étaient avérées. Neuf pour cent seulement des personnes interrogées dans cette étude, réalisée entre le 19 et le 23 août – soit après le raid présumé du faubourg damascène de la Ghouta survenu le 21 août au matin –, pensent que le président Obama se doit d’agir.

Les activistes hostiles à la guerre en Syrie appellent par ailleurs à une manifestation « massive » aujourd’hui à Washington, au moment où Barack Obama doit prononcer un discours à l’occasion du 50e anniversaire du célèbre « rêve » de Martin Luther King.

Même ton de l’autre côté de l’Atlantique, où des pacifistes britanniques appellent à une « manifestation d’urgence », aujourd’hui, devant le bureau du Premier ministre David Cameron à Londres. « La plupart des Britanniques ont tiré les leçons des guerres en Afghanistan, en Irak et en Libye », écrivent les activistes. « Nous devons intensifier les mouvements de protestation afin d’empêcher (notre gouvernement) de nous impliquer dans une nouvelle guerre catastrophique », ajoutent-ils.
Selon un sondage réalisé par le journal The Telegraph, 74 % des Anglais se disent contre toute intervention militaire en Syrie. « D’autres manifestations sont prévues au cours du week-end », assurent-ils encore.

En France, plusieurs internautes ont pris d’assaut Twitter pour critiquer le discours du président François Hollande qui s’est dit « prêt à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents » en Syrie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :