Guide (de survie) pour travailleuses domestiques au Liban

7 Août

employee-de-maison-liban

30 juillet : une Bangladaise tente de mettre fin à ses jours dans le village de Khiam, dans le sud du Liban. Elle s’est poignardée à plusieurs reprises à l’intérieur de la maison de son employeur. Une enquête a été ouverte.
14 juillet : une Bangladaise de 29 ans s’est suicidée dans la maison de son employeur dans la ville de Zahlé, dans l’est du Liban. Elle s’est pendue en utilisant ses vêtements. L’enquête est en cours.
12 juin : une Éthiopienne de 23 ans a été retrouvée morte dans la maison de son employeur dans la région de Choueifat, dans la banlieue sud-est de Beyrouth. Elle s’est pendue en utilisant une corde. Elle était enceinte de six mois. L’enquête se poursuit…

Des histoires tragiques de ce calibre, il y en a régulièrement au Liban. En 2008, Human Rights Watch a répertorié les décès de travailleuses domestiques au Liban et constaté qu’il y avait eu une mort par semaine en moyenne, attribuable à des causes non naturelles, notamment des suicides et des chutes du haut d’immeubles.

Face à cette situation, et en l’absence d’une nouvelle législation régissant la présence et le travail de plus de 200 000 employées de maison sur le territoire libanais, l’Organisation internationale du travail (OIT), en collaboration avec l’Union européenne, l’Agence suisse pour le développement et le ministère libanais du Travail, publie un Guide pour travailleuses domestiques au Liban.

Ce manuel de 60 pages, disponible en ligne depuis novembre dernier, est destiné aux employées de maison actuelles ou futures. Divisé en quatre parties, il comprend des informations utiles liées aux préparatifs des documents avant le départ pour le Liban (visa, permis de travail, examens médicaux…); des détails sur le contrat du travail et les clauses qui doivent y figurer (date de paiement du salaire, temps libre accordé…) ; des conseils pratiques en cas de soucis liés au travail (expiration du permis, dispute avec l’employeur, fuite de la maison d’accueil…); et, enfin, une initiation à la culture et tradition libanaises (culturelles, culinaires et religieuses…).

banner_pic4

Le guide en ligne comprend également un minidictionnaire bilingue anglais-libanais contenant des termes et expressions utiles, ainsi que des conseils concernant le transfert d’argent vers l’étranger et les appels internationaux. Une version sonore et interactive destinée aux analphabètes a récemment été lancée.

« C’est en clarifiant les rôles et les attentes des employeurs et des employés que nous parviendrons à réduire le risque de malentendus entre les deux parties », affirme à L’Orient-Le Jour Marie-Josée Tayah, coordinatrice du projet de recherche au sein de l’OIT. « La version en ligne nous permet d’atteindre les travailleuses avant même leur arrivée au Liban, explique-t-elle. Celles qui ne savent pas lire ont accès à une version sonore et interactive qui est également en ligne. Bientôt, le site hébergeant le guide comportera une section relative aux nouvelles liées au travail domestique, en vue d’une plus grande sensibilisation. »
« Le guide a, jusque-là, été bien accueilli par les travailleuses domestiques au Liban », assure Mme Tayah.
Et les employeurs ? « Certains l’ont trouvé utile, confie-t-elle. Mais il reste du travail à faire pour que le guide soit perçu d’un bon œil par tout le monde. »

Vous pouvez consulter le guide en visitant le site : http://www.mdwguide.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :