Egypte : Morsi sous cybersurveillance

27 Juin

À peine a-t-il été élu que le nouveau président égyptien Mohammad Morsi se retrouve déjà sous la loupe des cyberactivistes. Lancé au lendemain de l’annonce des résultats officiels de la présidentielle, le site Morsimeter.com invite les Égyptiens à garder l’œil sur les exploits du premier président civil (et islamiste), élu après la « révolution du Nil ». « Il s’agit de surveiller les cent premiers jours au pouvoir du président Morsi pour veiller à l’application – ou non – de ses promesses de campagne », lit-on sur le site.

En tout, Mohammad Morsi aurait fait 64 promesses liées à la sécurité, au transport, au carburant, à l’hygiène et à la pénurie du pain. Il avait promis en outre de : rétablir la confiance entre les citoyens et la police ; l’installation de caméras de surveillance pour sécuriser les lieux vitaux de la ville ; mener une campagne nationale pour sensibiliser les citoyens sur l’hygiène et la propreté des rues ; lutter contre le trafic de carburants en imposant des sanctions sévères sur les trafiquants et leurs complices…

Le site qui connaît actuellement un grand succès sur les réseaux sociaux est une initiative lancée par le groupe Zabatak formé de cinq jeunes activistes égyptiens qui se déclarent « non politisés » et « non affiliés » à aucun parti politique. À la base, Zabatak (qui veut dire « Je t’ai eu » en arabe) est une application invitant toute personne en Égypte à rapporter tout incident sécuritaire dont il est témoin en précisant le lieu et la date de l’incident en question sur une carte participative. « Si vous voyez un fonctionnaire acceptant un pot-de-vin, une voiture roulant à contresens, des personnes vendant des produits illégaux près de chez vous… ne les laissez pas passer inaperçues, peut-on lire sur le site du groupe. Notre but est de rétablir la sécurité dans les rues d’Égypte (…) afin de permettre à notre pays d’aller vers l’avant. ».
La presse égyptienne avait salué le succès de Morsi comme une victoire du peuple, mais de nombreux Égyptiens à la fibre libérale s’inquiètent de voir le président conservateur progressivement rogner sur les libertés civiles. « (Avec ce nouveau site), l’Égypte ne connaîtra plus jamais de dictateurs », réagit le blogueur égyptien @TheBigPharaoh sur Twitter.

L’initiative a même eu des échos au Liban, où des internautes se sont demandés s’il n’était pas possible de l’appliquer au pays du Cèdre. « Imaginez si on avait ce baromètre au Liban (pour surveiller les exploits) des politiciens, écrit Abir Ghattas (@AbirG). (…) Il exploserait en 5 secondes. » « Il resterait vide jusqu’à son expiration », réplique pour sa part Jessy Abou Habib (@jessyabouhabib).

L’idée n’est pourtant pas nouvelle. En 2008, le journal américain Tampa Bay Times avait lancé l’application baptisée Obameter dédiée au suivi des promesses de campagne du président Barack Obama. Quatre ans après son lancement, le quotidien américain affirme que 35 % des 510 promesses formulées par le président américain ont été réalisées, alors que 13 % ont été « officiellement brisées ».

Plus récemment, en France, trois étudiants de l’École supérieure de journalisme de Lille ont lancé un site dans le même esprit visant le président François Hollande. Lors de la campagne présidentielle de 2012, owni.fr et itele.fr avaient déjà lancé le « Véritomètre », « une application Web permettant à tous de vérifier, au quotidien, la parole politique des candidats à la présidentielle ».

L’idée a même été appliquée au Nigeria, où une association médicale a mis en place un blog dédié à veiller sur l’application – ou non – des 105 initiatives promises par le président Goodluck Jonathan dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :