Égypte : comment « tuer » le tourisme en 40 secondes

13 Juin

Capture d’écran du spot publicitaire qui a indigné les internautes égyptiens.

Si, par hasard, vous comptez vous rendre en Égypte dans les prochains jours, un petit conseil : évitez de prononcer le mot anglais « really » (vraiment), surtout dans sa forme interrogative. Utiliser ce mot au pays des pyramides peut soit vous faire tourner en ridicule, soit vous coûter un séjour au commissariat pour interrogatoire, selon le public devant lequel vous vous exprimez… Sans blague !

Tout a commencé jeudi dernier avec la diffusion sur la télévision d’État égyptienne d’un spot publicitaire (voir ci-dessous) appelant les Égyptiens à ne pas se familiariser avec les étrangers, présentés comme des espions avides d’informations.
La vidéo de 40 secondes, disponible sur YouTube, montre un jeune homme cherchant à entrer en contact avec de jeunes Égyptiens dans un café. Accueilli chaleureusement, il écoute leur conversation avec grande attention.
« Il entrera dans vos cœurs comme si vous le connaissiez depuis longtemps », dit la voix off sur fond d’une musique dramatique.
« Je les ai entendus dans le métro en train de comploter contre l’armée », « On a une crise dans les transports, les prix flambent », disent les jeunes Égyptiens dans le spot. Autant d’ « informations importantes qu’il obtient gratuitement », dit encore la voix off. « Really ? » (Vraiment?), réagit l’étranger, avant de pianoter sur le clavier de son téléphone portable.
« Pesez vos paroles. Toute parole a son prix. Une parole peut sauver une nation. » Fin de la vidéo.

Entre colère et ironie, les réactions des internautes égyptiens ne se sont pas fait attendre. Qualifiant le spot de « xénophobe » ou de « ridicule », beaucoup y ont vu une menace pour le tourisme et l’économie du pays.

« Le Mossad (renseignements israéliens) n’aurait pas pu mieux faire pour tuer le tourisme égyptien », écrit sur Twitter @TheBigPharaoh. « Le spot de la télévision d’État ne fait que détruire l’hospitalité bien connue des Égyptiens envers les étrangers », ajoute-t-il dans un autre tweet. « (Le bilan de) la sécurité est désastreux, le tourisme est à son plus bas niveau et le prix de (la barre de chocolat) Twix a haussé, mais il ne faut pas en parler sur Twitter parce que ce sont des secrets d’État », écrit de son côté @EhabEltorky.

« Personne ne dit plus un mot à la maison par peur que la bonne ne soit une espionne », ironise @ByRedz. « Ce spot est énorme. Dorénavant, si un étranger me dit “Really ?”, je vais le tabasser et le remettre au commissariat de police le plus proche », twitte à son tour @el_hosseiny.

Un deuxième spot publicitaire égyptien qui met en garde contre les dangers d’Internet.

Face au déluge de critiques, la télévision d’État égyptienne a annoncé avoir suspendu la diffusion du spot publicitaire par crainte qu’il soit « mal compris ». Ali Abderrahmane, président des chaînes publiques spécialisées comme Nile Drama ou Nile Cinema, a justifié l’existence de cette vidéo par « l’entrée d’un grand nombre d’étrangers sous divers titres – organisations de la société civile, médias et autres – qui ont commencé à (…) rassembler beaucoup d’informations sur l’Égypte ». Le spot vise à « sensibiliser une population où le taux d’analphabétisme est de 50 % (…) pour que le simple citoyen égyptien ne donne pas d’informations sur le pays à quelqu’un qu’il ne connaît pas », a-t-il expliqué à l’AFP.

Qui est derrière ce spot ? Et pourquoi l’avoir diffusé maintenant, à quelques jours du second tour de la présidentielle? Pour la blogueuse égyptienne « Zeinobia », cette vidéo n’est que le début d’une campagne visant les activistes des droits de l’homme et les journalistes étrangers au cas où Ahmad Chafiq, dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, serait élu face à Mohammad Morsi, candidat des Frères musulmans.

Une campagne qui, selon de nombreux internautes, rappelle la propagande américaine des années 50 contre les communistes, ou encore la célèbre phrase souvent répétée durant la Seconde Guerre mondiale : « Loose lips sink ships. » Un mot de trop, des navires en moins… Really !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :