Un site pour correspondre avec les « terroristes les plus dangereux au monde »

22 Fév

Image

Communiquer avec un membre influent d’el-Qaëda est plus facile qu’on ne l’imaginait (surtout s’il est détenu dans une prison britannique). Via le site MuslimPrisoners.com, toute personne a la possibilité de correspondre avec 88 des islamistes les plus radicaux détenus aujourd’hui en Grande-Bretagne. Ces correspondances sont ensuite publiées « gratuitement » sur le Net. Une centaine de lettres ont été rendues publiques ces derniers mois, révèle le Sunday Times dans une enquête publiée dimanche dernier. « Il s’agit, selon l’hebdomadaire britannique, de terroristes parmi les plus dangereux au monde. Ces islamistes sont impliqués dans pratiquement tous les complots terroristes visant la Grande-Bretagne depuis 2005. »
Bien que le site ait été bloqué depuis la publication de l’enquête par le Sunday Times, les correspondances, ainsi que d’autres informations (pages d’accueil, vidéos, etc.), sont toujours visibles dans la cache de Google.

Parmi les lettres publiées figure un poème d’Abou Hamza al-Masri, l’ancien imam britannique d’origine égyptienne, inculpé à Londres pour incitation au meurtre et à la haine raciale. Après les attentats du 11- septembre, ce religieux, qui a perdu une main et un œil dans l’explosion d’une mine en Afghanistan, avait défrayé la chronique en faisant l’éloge d’Oussama Ben Laden, « un homme bien », et estimé que les terroristes étaient « des martyrs ».
Sur MuslimPrisonners.com, l’islamiste de 54 ans fait l’éloge de la « chahada » : « Ô mort, prends-moi ; ne prolonge plus mes peines ; prends-moi en martyr (…) ».

Même Abou Qatada, libéré la semaine dernière sous conditions et qui fut un temps considéré comme le chef spirituel d’el-Qaëda en Europe, a pu correspondre via le site. Une carte de vœux signée par lui-même et par cinq autres détenus a été publiée pendant le mois de ramadan.

La carte de voeux signée Abou Qatada.

L’analyse des lettres révèle que de nombreux prisonniers ressentent une hostilité grandissante vis-à-vis de l’Occident bien que la plupart d’entre eux sont nés et ont grandi en Grande-Bretagne.
« Si les infidèles peuvent quitter leur famille pour sacrifier leur vie, occuper et opprimer la oumma (nation islamique), alors nous aussi nous devons nous sacrifier cent fois plus qu’eux afin de la défendre », écrit Abdallah Ahmad Ali. Il a été accusé en août 2006 d’avoir voulu faire exploser plusieurs avions de ligne avec des explosifs liquides dissimulés dans des bouteilles de soda.

Bilal Ahmad, 24 ans, qui a été condamné l’été dernier à 12 ans de prison pour avoir appelé à l’assassinat des députés ayant voté en faveur de la guerre contre l’Irak, décrit la Grande-Bretagne comme étant un « pays de bâtards saouls, de prostituées et d’homosexuels atteints d’IST (infections sexuellement transmissibles, NDLR) ».

Roshonara Choudhry, une jeune musulmane arrêtée en novembre 2010 alors qu’elle tentait de poignarder un député britannique, décrit, dans l’une de ses lettres, « l’euphorie » qu’elle a ressentie au moment de son inculpation.
La plupart des islamistes emprisonnés perçoivent leur incarcération comme un « test d’Allah ». L’un d’eux a même comparé sa prison à un « camp d’été ».
Les lettres révèlent également que les détenus ont un accès facile à des ouvrages au contenu extrémiste. L’un des prisonniers affirme, par exemple, étudier une série de trois volumes rédigés par Bilal Philips, un imam radical banni de Grande-Bretagne, qui prône l’assassinat des homosexuels.

MuslimPrisoners.com aurait été créé par Abdul Muhid, un islamiste radical et ancien détenu. Il avait été arrêté en 2007 pour incitation au meurtre lors des manifestations contre les caricatures danoises sur le prophète Mohammad, à Londres. The Telegraph rapporte qu’Abdul Muhid, qui estime que les musulmans sont en « état de guerre » avec l’Occident, affirme avoir créé ce site pour « soutenir ceux qui se sentent abandonnés par le monde extérieur ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :