Les « Rosa Parks » d’Arabie

14 Juin

Le 17 juin 2011 entrera-t-il dans les annales saoudiennes ? C’est probablement ce qu’espèrent les militantes saoudiennes qui ont appelé leurs congénères à prendre le volant, vendredi, et défier l’interdiction de conduire faite aux femmes dans ce royaume ultraconservateur. Un appel déjà entendu, selon un sondage, par 638 Saoudiennes. Des Saoudiennes qui comptent parmi les milliers de supporters de Manal ash-Sharif, surnommée la « Rosa Parks d’Arabie Saoudite ». Depuis son arrestation le 22 mai pour avoir conduit sa voiture à Khobar, cette mère de 32 ans est devenue une icône pour les militants des droits de l’homme dans le royaume. Une vidéo la montrant en train de conduire a été visionnée plus de 500 000 fois sur YouTube (la vidéo a d’abord été retirée avant de réapparaître).

Depuis, plusieurs femmes ont imité son geste au risque de se faire arrêter. Des femmes qui, sur Internet, donnent de la voix. Heba al-Boutairi, une Saoudienne utilisant Twitter (@H_eba), écrit au sujet de Manal : « On passe de l’oppression à la folie ! L’arracher de sa maison au milieu de la nuit ? Pourquoi la traitent-ils comme une terroriste ? » « Ils veulent nous faire peur et intimider nos parents, mais ils sont en train de créer un million d’autres Manal », s’insurge Khouloud al-Fahad (@khulouds), une autre cyberactiviste saoudienne. « Je rentre à Riyad le 17 juin. Est-ce que l’une de vous pourra-t-elle passer me prendre de l’aéroport ? » plaisante @KhaledKhalifa, un humoriste saoudien.

Les habitants du royaume wahhabite ne sont toutefois pas tous solidaires de cette cause. Depuis que le débat a été lancé, il y a un mois, des menaces fleurissent sur la Toile. Quelques 6 000 personnes ont rejoint sur Facebook la « campagne du iqal », incitant les hommes à « fouetter » les Saoudiennes qui oseront braver l’interdiction de conduire. Le « iqal » est le cordon dur qui retient le couvre-chef de l’habit traditionnel masculin dans la région du Golfe. Certains proposent même d’offrir des caisses entières de « iqals » aux jeunes, de les poster sur le parcours des femmes qui vont participer à la manifestation et de les encourager à les frapper à l’aide de leur cordon. D’autres s’amusent à noter que le prix du « iqal » a bondi depuis que les hommes se sont rués pour en acheter avant la manifestation du 17 juin.

Loin d’être intimidés, les supporters de Manal ash-Sharif accentuent leur activisme en ligne à l’approche du jour J. La campagne « Women2Drive », qui a attiré près de 27 500 fans sur Facebook vient de publier une sorte de manuel d’instructions destiné aux femmes qui comptent prendre le volant « à partir du 17 juin ». Les organisateurs recommandent à ces femmes de « porter le voile islamique en voiture » et de ne conduire « qu’à l’intérieur des grandes villes ». Ils rappellent aussi qu’il n’y aura « aucun rassemblement ». « Prenez la voiture pour effectuer des tâches nécessaires, comme faire les courses ou déposer votre enfant à l’école. » Les Saoudiennes sont également appelées à « coller le portrait du roi Abdallah » sur leur voiture afin de montrer leur allégeance au souverain. « Conduire une voiture est plus qu’un droit, c’est une nécessité…, peut-on lire sur la page Facebook de « Women2Drive ». Comment expliquez-vous le fait que notre pays soit le seul pays au monde où les femmes sont interdites de prendre le volant ? Le 17 juin, on va briser le mur de la peur et réclamer nos droits les plus basiques. Allumez vos moteurs, les filles ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :