Haro sur les vieux Frères

1 Juin

Depuis leur refus de participer à la nouvelle « journée de colère », vendredi dernier, place Tahrir, les Frères musulmans essuient une salve de critiques virulentes de la part des jeunes révolutionnaires égyptiens. La manifestation de vendredi, dont l’appel avait été lancé sur Internet, visait à dénoncer la lenteur du changement promis par l’armée et réclamer « la fin de la corruption politique ». Les Frères, qui ont récemment lancé leur parti, se sont dit « très préoccupés » par la manifestation, redoutant qu’elle ne se traduise par des divisions entre le peuple et l’armée qui seraient préjudiciables au succès de la transition.
Nawara Negm, blogueuse et activiste égyptienne de 37 ans, a été l’une des premières à dénoncer le « revirement » politique de la confrérie, l’accusant de « comploter » contre la révolution. Sur son blog «Jabhat al-Tahyis al-Chaabiya » (ou Front du délire populaire), Nawara consacre à ce sujet un long billet intitulé : « Aux dirigeants des Frères : sauvez la confrérie…et partez. »

Dans ce billet sarcastique, écrit en dialecte égyptien, la fille du poète engagé Ahmad Fouad Negm propose aux responsables de la confrérie de prendre leur retraite et céder la place aux jeunes du mouvement. « Qu’est-ce qui se passe, les Frères ? Qu’est-ce qui vous arrive les gars ? Je respecte vos dirigeants et tout, mais honnêtement, ils ne sont plus d’aucune utilité aujourd’hui, écrit Nawara. Les « éclairés », les authentiques, sont ceux qui se sont littéralement sacrifiés pour la révolution, ce sont les jeunes ! (…) Allez, les Frères, ouvrez-leur donc la porte ! Bougez-vous ! »

Diplômée en littérature anglaise et travaillant en tant que journaliste et traductrice, Nawara s’était activement engagée dans la révolution du 25 janvier qui a mené à la chute de Hosni Moubarak, devenant une des porte-parole du mouvement. La jeune femme voilée, dont le blog est suivi par plus de 1 300 personnes, accuse notamment les Frères musulmans d’avoir « trahi » la révolution. « Alors que les préparatifs étaient en cours pour rassembler plus d’un million de personnes place Tahrir (pour le 27 mai), vous étiez en train de négocier avec l’armée… Génial ! ironise Nawara (…) Vous pensez qu’on a oublié que vous vous êtes longuement entretenus avec Omar Souleimane en pleine révolution, alors que les jeunes se faisaient tirer dessus ? Non mais sérieusement, c’est quoi cette attitude ? Pourquoi ce comportement lâche et mesquin ? Je vais vous dire pourquoi, mais ne vous fâchez pas, hein ? C’est à cause de vos mentalités. Elles sont trop vieillies ! » « Votre fin approche, les Frères, lâche-t-elle encore. Il est temps de vous réveiller ! Les gens en ont assez de votre effronterie. Qu’attendez-vous donc pour changer ? Que Moubarak revienne ? Alors là, ce sera notre fin à nous tous… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :