NO SCAF

25 Mai

Les Egyptiens l’ont bien fait comprendre: leur révolution est loin d’être finie. Depuis hier, les internautes égyptiens sont mobilisés pour dire « non » aux tabous, « oui » à la liberté d’expression et de pensée. En moins de 24 heures, plus de 360 billets ont été postés pour critiquer le Conseil suprême militaire (SCAF) qui dirige le pays depuis la chute de Hosni Moubarak. Cette campagne, lancée par le blogueur Wael Abbas, intervient après la récente condamnation de Mikail Nabil à trois ans de prison par un tribunal militaire. Son crime? Avoir critiqué l’armée sur son blog, l’accusant de pratiquer la torture et de comploter contre la révolution. Il a été accusé de « propagation de fausses nouvelles et de mépris envers l’armée ».

« On n’a pas fait la révolution pour que le peuple soit jugé par des militaires alors que Moubarak se fait juger par un tribunal civil », écrit Esraa Fehead de Port Said. « La révolution a été faite pour qu’on vive dans un Etat de droit, de justice et de liberté ».

« Avant le 25 janvier, je vivais dans la peur et l’autocensure. C’est un sentiment étouffant et intolérable, indique pour sa part Hussein. Lors de la révolution, toutes mes craintes ont disparu et je me suis en sécurité, j’ai senti de l’amour et, plus que tout, j’ai réalisé que ma voix était entendue. (…) Malheureusement, le SCAF a réussi, petit à petit, à réinstaller la peur dans nos esprits. (…) Moi je leur dis: « DEGAGEZ! »

Un autre blogueur, qui se présente comme le fils d’un militaire, note que « l’armée est peut-être très douée dans ce qu’elle sait faire, « protéger la population », mais elle ni formée, ni équipée pour diriger un pays de 85 millions d’habitants qui passe par un tournant historique. (…) C’est comme demander à un mécanicien d’effectuer une amygdalectomie! Ces amygdales infectées et douloureuses dont vous souffrez depuis des années nécessitent une opération chirurgicale très précise et très compliquée. (…) Ayant vécu dans une famille de militaires, je peux vous dire qu’on demande beaucoup trop du SCAF. Ca ne peut pas durer ».

Et pour mieux faire passer leur message les Egyptiens ne comptent pas rester derrière leurs écrans. Un appel à manifester contre le régime en place a été lancé pour ce vendredi 27 mai. A suivre donc…

Entre-temps, pour consulter la totalité des blogs qui ont participé à cette campagne, cliquez ici et aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :